Entrevue #3: Hélène, maman de 3 filles et illustratrice à l’univers si doux

Pourquoi ai-je créé ces entrevues de mères de famille nombreuse?

Chaque jour est un défi pour nous, mères de famille nombreuse. Comment accorder du temps à chacun, servir de bons et efficaces (qui seront avalés avec le sourire) petits plats à notre progéniture (la chose revenant immanquablement plusieurs fois par jour…ma petite marotte), choisir de travailler ou non, être heureuse et à fond au boulot, épanouie à la maison, avoir le temps de voir des amis et de vivre de beaux moments en amoureux ? Comment gérer la fatigue des premiers mois de bébé, le bruit, désamorcer des conflits, avoir un climat détendu et une famille heureuse?

Dans ces interviews, je vous invite à venir puiser de l’inspiration, de la déculpabilisation, des trucs et astuces du quotidien, de la bienveillance. Ces entrevues sont des conversations entre mères, une bulle d’échange et de partage, du lien entre nous toutes.

Un peu à l’image des podcasts dont je vous parle souvent. Le thème ? Notre vie de femme/mère/épouse/amie, ce qui fait l’essence même, la raison d’exister de ce blog !

Laissez-moi vous présenter ma nouvelle invitée!

J’ai le plaisir d’accueillir Hélène, une jeune maman de 3 filles qui a fait de son talent un vrai métier. Elle jongle avec sa vie de famille, un bébé (sans place en crèche) et son travail d’illustratrice. Son univers, celui de Petit Berge, est doux et bucolique avec un coté enfantin et délicat!!! Dans cette entrevue, Hélène nous raconte son parcours, nous présente sa famille et nous ouvre les portes de son quotidien et de sa maison.

Et maintenant, je laisse place à mon entrevue avec Hélène.

Présentation

Bonjour Hélène, peux-tu te présenter et présenter ta famille?

J’ai 27 ans, je suis illustratrice en statut entrepreneur individuel.  Je suis de nature fonceuse, efficace, je suis assez sensible et peut vite être émue/ affectée.
Je travaillais en tant qu’assistante styliste chez Jacadi avant la naissance de notre aînée. J’aimais beaucoup mon travail, mais je sentais au fond de moi que ce n’était pas forcement adapté avec le rythme familial auquel j’aspirais intérieurement. Notre première fille est née, et je ne me sentais pas prête à reprendre. Puis notre deuxième fille est née, les mois passaient,  je commençais à tourner en rond dans mon quotidien de maman à la maison. J’avais envie de créer quelque chose, de retrouver le plaisir de dessiner.

J’ai alors ressorti mes crayons restés au fond des boites depuis mon diplôme du studio Berçot. Pour le Noël suivant, mon mari m’a offert un bon scanner, me permettant de partager mes illustrations sur les réseaux et particulièrement instagram. Et puis très vite, j’ai reçu mes premières commandes d’illustrations personnalisées, et de grosses collaborations où j’ai dû me déclarer en statut auto-entrepreneur. Les commandes ont augmenté de jour en jour, depuis plus d’un an maintenant,  je suis passée au statut entrepreneur individuel.


Ce travail est vraiment une grande chance, car je suis complément libre de mon temps, d’être présente pour mon mari et mes enfants. Comme je travaille seule, j’ai cette chance de ne dépendre de personne pour les décisions à prendre ( bon si ce n’est mon mari qui est, depuis le début de cette aventure, un pilier et un soutien de taille).


J’ai trois filles (et un petit ange au ciel): Inès, 5 ans, future collaboratrice de Petit Berge de par son joli coup de crayon ( je plaisante…). Minutieuse, appliquée et observatrice, je me noierai dans ses yeux gris/ bleu qu’elle tient de son papa.
Angèle 4 ans, (14 mois d’écart avec sa grande sœur!), de nature très enthousiaste, toujours joyeuse, un caractère bien différent de sa sœur, elle dit tout haut ce que son cœur lui dicte, les choses tendres tout comme la colère…!
Un petit Raphaël, parti bien trop tôt dans le ciel.
Joséphine (13 mois). Une jolie petite fille remplie de douceur, et qui en demande beaucoup. Elle grandit à la vitesse de l’éclair, et nous nous émerveillons de la découvrir jour après jour. 


Peux-tu nous parler de ton « chez-toi »?

Nous habitons à Guérande, mais nous deviendrons tourangeaux cet été. Nous nous réjouissons de nous rapprocher de nos familles et de rencontrer de nouvelles familles, une nouvelle page se tourne! J’aime me sentir bien à la maison, je suis (très) sensible à l’esthétisme, les couleurs, les matériaux, la lumière….J’aime les intérieurs épurés, le bois, le blanc, le couronnes séchées, la gypsophile….

Quelques questions sur la gestion du quotidien

Quelles sont tes routines, astuces d’organisation et as-tu des objets indispensables au bon fonctionnement du quotidien ?

Ma Journée type:

  • 6h30/7h00: Joséphine, notre dernière se réveille: tétée et réveil de ses grandes sœurs.
  • 7h30: Habillage et coiffage de chacune des filles ( et moi aussi!) puis petit déjeuner.
  • 8h15: Départ pour l’école.
  • 8h45: Retour à la maison, préparation du déjeuner, rangement rapide de la maison, mise en route des lessives.
  • 9h30 – 11h: A l’atelier,  je travaille au gré de l’humeur de Joséphine, plus le temps passe, moins j’arrive à travailler le matin..
  • 11h/11h30: Direction la poste, puis je récupère les enfants à l’école et ramène tout le monde à la maison pour le déjeuner.
  • 13h35: Retour à l’école pour la grande, sieste pour les autres.
  • 14h – 15h30: Travail à l’atelier.
  • 15h30 – 16h15: Réveil des siestes puis départ pour l’école.
  • 17h – 19h: Goûter—bain—-jeu——préparation du dîner——coucher
  • 20h30 – 22h30-23h: Retour à l’atelier puis dodo bien mérité

Mes indispensables?

La montre! Une  journée file à toute vitesse, elle me permet de prendre conscience du temps qui passe (vite).

Mon portable... je regrette qu’il soit devenu un objet indispensable, j’y consulte mes mails pro, la boutique en ligne ( et la gestion du stock), mon compte instagram, et la comptabilité.

La musique, le moyen pour moi  de me concentrer (!), d’évacuer le stress, la fatigue et de me détendre !

Mes astuces?

ANTICIPER: tenter de préparer les menus de chacun des repas de la semaine à venir (je n’y encore jamais vraiment réussi….), préparer le dîner en avance, je fais mon pain le matin au retour de l’école tout en préparant le déjeuner. Préparer  la veille la journée du demain  (vêtements, table du petit déjeuner, cartable…).

D’après mon expérience, ne (surtout) pas attendre que la maison devienne Bagdad, ranger un petit peu au fur et mesure, (ranger ses habits tous les soirs), désencombrer  son bureau tous les soirs.

Le drive pour les courses (un gain de temps énorme). Nous avons petit à petit changé notre alimentation, passant au bio quasi intégral, en ne mangeant que des fruits et légumes de saison. Cela demande plus de réflexion car il n’y a (normalement) pas de tomates et de courgettes en hiver! Je m’inspire beaucoup de ma belle-maman, qui nous régale à chaque séjour en famille, je note les plats servis lors des dîners par exemple.

Affiche Petit Berge

Schéma familial/principes d’éducation

Était-ce un projet d’avoir une grande famille ? Quels étaient tes principes d’éducation primordiaux avant d’avoir des enfants ? En as-tu abandonnés ou découverts ?

Oui! C’était notre désir depuis notre rencontre avec mon mari du haut de nos 16 ans…Etre parent, c’est un bonheur incommensurable, mais c’est aussi faire quelque part le deuil d’une partie de soi, la liberté des horaires, des sorties, du sommeil…

Nos deux premières étaient particulièrement rapprochées (14 mois),  le quotidien était musclé! Suite à la perte d’un petit bébé, j’ai ressenti un tel grand vide que j’ai compris la fragilité de la vie, d’un jour à l’autre l’écran noir de l’échographie qui nous fait passer en un instant de la vie à la mort, c’est à dire la Vie! Notre désir d’être parent n’en a été que décuplé, l’arrivée de notre Petite Joséphine fut un merveilleux bonheur. Nous n’avons pas de nombre d’enfant arrêté, certes il est certainement plus réaliste qu’à nos 16 ans mais le désir d’éduquer une grande famille est toujours en nous.

A vrai dire nous n’avons aucun principe véritablement arrêté, nous avions nos familles comme exemple, nous souhaitions garder le meilleur et transmettre les valeurs que nous avions reçus l’un et l’autre.
Des principes abandonnés? difficile à dire, car on apprend au contact de nos enfants, de leur besoin. Je pense qu’il ne faut pas prétendre avoir de grands principes d’éducation tant que l’on n’a pas d’enfant, c’est comme si vous demandiez à une maman enceinte de son premier, son avis sur l’accouchement!
Des principes découverts? le réservoir d’amour. Les enfants ont profondément besoin d’amour, de se sentir aimés, certains enfants plus que d’autres, ou ne le manifestant pas de la même façon. Certains seront directs et feront un câlin, d’autres le feront remarquer par des colères, des bêtises… A nous parents d’endosser le rôle d’enquêteur, de comprendre le fonctionnement de chacun de ses enfants, son langage d’amour.

Arrives-tu à consacrer du temps à chacun ? Comment ? Est-ce formalisé ?

Le samedi et le dimanche, nous faisons une  promenade en pleine nature après les siestes tous ensemble. Il y a aussi la prière en famille tous les soirs.

Je tente au maximum d’être disponible pour chacune de nos filles, et séparément. Un aller à l’école, le temps du cours de danse pour l’autre… On essaye d’offrir un moment de qualité à chacune (un goûter quelque part, un tour de manège..) en présence de papa ET maman, que chacune se sente unique et précieuse aux yeux de ses parents.
Mon mari se rend disponible à son retour du travail, je trouve que c’est parfois presque plus facile de gérer le 17/19h seule qu’à deux quand nous sommes l’un et l’autre épuisés, car on a tendance à se décharger sur l’autre. Les rôles ne sont pas si tranchés que cela, les filles aiment faire des choses qu’avec leur papa, Joséphine est encore très accro à sa maman, donc la question ne se pose pas…!

Parlons budget/habitude de consommation

Qui gère les comptes à la maison ? De quelle manière ? Y a-t-il un budget pour chaque poste de dépenses?

Benoit gère les comptes, depuis notre mariage, nous avons toujours dû serrer notre ceinture, Benoit n’étant pas encore diplômé jusqu’à cette année. Nous avons un budget approximatif pour chaque domaine, mais nous savons parfois fermer les yeux et s’offrir un extra nécessaire dans notre quotidien de parent!

Comment habilles-tu tes enfants ? Par quel biais ? Bonnes adresses, astuces 

La mode (enfant) faisant partie de ma formation, je suis très sensible au choix des pièces de leur (ma) garde-robe. Matière, couleurs, formes, les tiroirs sont plus remplis que les miens! J’aime les jolis pièces intemporelles  de chez Jacadi, Cyrillus, mais aussi les créateurs comme Comptoir des polissons, Frangin Frangine…Je couds aussi, je leur confectionne deux robes pour chaque saison.

Du temps pour soi/ questions plus personnelles

J’essaye… ce n’est pas si simple, et pourtant il faut pouvoir se regarder dans le miroir sans sursauter! J’essaye de toujours me recoiffer et me maquiller ( adepte du « nude ») avant le retour de mon mari. Trouver des moments pour soi, ce n’est vraiment pas simple je trouve, car je suis vite attirée à mon atelier lorsque j’ai du temps libre! Un bain, une promenade le soir après le coucher des enfants pour se vider la tête, mais ce n’est pas si fréquent …
gérer la fatigue, un vaste programme! D’abord, essayer de maintenir un minimum de 7 heures de sommeil la nuit ( ce qui est parfois un exploit avec Joséphine). La sieste quand la fatigue est trop présente. Pour le bruit, gouter au calme de la maison une fois les enfants couchées ( et endormis!). Ecouter de la musique, c’est pour moi vraiment un évacuateur  de bruit (!) et de fatigue .


Je suis engagée depuis 3 ans dans les chantiers éducations, des réunions une fois par mois de 5/6 mamans autour d’un thème éducatif. Le partage de chacun de nos rythmes, aspirations familiales m’ont apporté beaucoup de recul, d’enseignement et du soutien. Telle famille fonctionne comme ceci, et celle-ci comme cela, certaines choses ne fonctionnent pas ou moins bien et d’autres domaines sont plus développés. J’y puise beaucoup de conseils et me permet d’ajuster et confirmer nos choix. 

Quelles sont tes sources d’inspiration? Quel rapport entretiens-tu avec Internet/les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux ( particulièrement instagram), ont pris une sacrée place dans le quotidien, entre mon compte @petitberge à développer et celui de mon mari et de ses boutons de manchettes en bois SJOELBAK, nous passons du temps derrière nos petits et grands écrans!

Mais une règle de vie tente de s’imposer devant cette inondation de notifications , jamais devant les enfants et hors moments à deux. Instagram est un outil extraordinaire, cela m’a permis de très belles rencontres et des collaborations très intéressantes. Sans internet, pas de boutique en ligne (petitberge.com) ! Le seul inconvénient je trouve, c’est que l’on se sent obligé d’être réactif, réactif aux mails reçus, aux messages, aux appels. Seulement le quotidien d’une mumpreneure n’étant pas réglé comme une portée de musique, les aléas et contretemps ne sont pas compatibles avec instantanéité et rapidité.

Je ne veux pas ressembler à ces comptes où la vie privée et familiale est déballée à tout le monde sans pudeur, je préfère nettement vivre en vrai et de mes yeux seuls les moments merveilleux à attraper du quotidien, les « je t’aime maman » reçus alors que j’aide une de mes fille à enfiler ses chaussures.

Il y a néanmoins des comptes qui sont pour moi une vraie source d’inspiration: – @heleneduval tout particulièrement ou @philou_et_les_bandits .Je suis également le blog Les fabuleuses.

Quelques lectures mais je ne suis pas une grande littéraire: Le Livre de Marie Kondo, La magie du rangement, les journaux Marie Claire Idées ou Que choisir.

——————————————————————————————————————–

Nous arrivons à la fin de notre entrevue, un grand Merci Hélène de t’être prêtée au jeu. Je suis toujours touchée de votre confiance et de votre sincérité.

Si vous n’avez pas encore découvert l’interview de Sixtine, je vous invite à la lire par ici, et si vous souhaitez participer, n’hésitez pas à écrire un commentaire, un mail à l’adresse crazycocotte@yahoo.com ou un message sur Instagram.

Enfin, si vous souhaitez m’aider à faire grandir ce projet, partagez-le et parlez-en autour de vous!! Merci 1000 fois et à très bientôt

P



Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :