Entrevue #14: Claire et sa bande de boys!

Entrevue #14: Claire et sa bande de boys!

Alors voilà je le dis, je l’avoue, Claire est issue d’une fratrie de filles vraiment sympas qui m’intrigue un peu, un clan dont je connaissais déjà certains membres! Et donc j’avais vraiment envie de faire sa connaissance!!!

Je suis bien ravie et honorée qu’elle est acceptée tiens!

Pour découvrir son univers, place à mon entrevue avec ma nouvelle invitée!

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Claire, j’ai 34 ans, je suis mariée depuis huit ans, et nous avons quatre petits garçons. Nous étions parisiens les premières années de notre mariage, et depuis deux ans nous habitons à Bordeaux.

J’ai travaillé neuf ans à l’Assemblée nationale, avec une petite incursion de 18 mois en cabinet ministériel. J’étais assistante parlementaire.

Pendant le congé maternité de notre troisième fils, j’ai fait une formation pour devenir éducatrice à la vie. Avec d’autres éducateurs, nous allons dans les établissements scolaires pour parler d’amitié, d’amour, d’estime de soi, de sexualité etc. J’ai quitté mon poste à l’Assemblée nationale au moment des élections législatives de 2017, en même temps que mon mari trouvait un travail à Bordeaux.

Depuis, j’ai commencé une autre formation sur un sujet qui me passionne : le conseil conjugal et familial. J’ai déjà fait un an d’études, puis une petite pause pour la naissance de notre quatrième. Là je reprends progressivement, je viens de commencer mon stage de deuxième année.

Je suis très contente de mon rythme actuel qui me permet à la fois de passer du temps avec les enfants et à la maison tout en ayant un projet professionnel en cours.

Je vais à Paris un week-end par mois pour ma formation pendant que mon mari garde les enfants. J’adore ces petites escapades rien que pour moi, hyper stimulantes intellectuellement et personnellement.

Et présenter ta famille ?

Nous avons donc quatre garçons :

Arthur 7 ans, Marceau 4 ans et demi, Roch deux ans et demi et Eugène 5 mois. Je trouve difficile de les décrire car leurs caractères évoluent en permanence…

Mais je dirais qu’Arthur est mon rêveur, il est très indépendant, très responsable, il adore plus que tout lire et grimper partout.

Marceau est un petit fonceur mais aussi un grand sentimental…Des quatre c’est celui qui a le plus besoin de sa maman. Il est très autonome, il a l’esprit pratique et les pieds sur terre.

Roch est notre petit schtroumpf à lunettes, il a une petite voix pointue et un ventre rond de bébé, il chante, bavarde et demande pourquoi toute la journée.

Eugène est un bébé super chou, tranquille et souriant, on ne l’entend pas souvent pleurer, il suit le rythme de la famille mais m’appelle tout de même la nuit pour une petite tétée… Je pense qu’il sait que c’est le moment où il m’a pour lui tout seul !

Peux-tu nous parler de ton “chez-toi”?

Nous habitons une grande maison bordelaise avec un escalier en pierre, des carreaux de ciment, des cheminées, de belles chambres et un petit jardin de ville. Après notre appartement parisien un peu étriqué nous revivons !

Elle est spacieuse, claire, très agréable à vivre.

Je veille à ce qu’elle soit toujours bien rangée et accueillante, c’est hyper important pour nous. Nous aimons beaucoup les meubles anciens et les objets de décoration qui ont une histoire, et j’apprends aux enfants à prendre soin des jolies choses.

Quelques questions sur la gestion du quotidien

Quelles sont tes routines, astuces d’organisation et as-tu des objets indispensables au bon fonctionnement du quotidien ?

Je n’ai pas vraiment de journée type car depuis la naissance d’Eugène en juin il y a eu les grandes vacances, la rentrée à l’école de Roch, l’adaptation à la crèche d’Eugène deux jours par semaine, et là je viens de débuter un stage, donc le rythme évolue en permanence et selon les jours.

Le réveil sonne à 7h15 mais nos enfants sont très matinaux depuis toujours donc généralement, tout le monde est réveillé avant et mon mari se lève pour aider les enfants à s’habiller. Puis nous prenons le petit-déjeuner tous ensemble. Nous alternons les trajets à l’école et à la crèche selon les jours.

Les enfants vont à la cantine presque tous les jours.

Je récupère tout le monde à 16h30 et je gère la fin de journée seule. Mon mari rentre pour le baiser du soir aux enfants qui sont couchés vers 19h45. Arthur lit un peu dans son lit, les autres dorment (ça semble simple sur le papier mais ça l’est en réalité : autant nous avons du mal à tenir les enfants le matin, autant ils se couchent le soir sans faire d’histoires et ne se relèvent pas). Ensuite nous dînons tranquillement tous les deux, c’est notre moment « à nous ».

Objets indispensables au quotidien 

la super poussette d’Eugène, la Bugaboo Bee, petit craquage que nous nous sommes offert au quatrième bébé. Comme nous habitons en centre ville, je fais tous mes trajets à pied, et les trottoirs de Bordeaux sont pavés et pleins de trous ! Il me fallait donc une poussette de compétition !

Astuces d’organisation, notamment pour les plannings / activités/repas/participation de chacun

En terme d’organisation j’ai hérité de mes parents qui sont tous les deux extrêmement organisés…

J’ai gardé plein de petites habitudes comme celles de préparer les habits des enfants la veille au soir, de ne jamais laisser le panier de linge sale déborder, de plier et ranger au fur et à mesure, de défaire ses bagages dès que l’on rentre de vacances…Pour moi ça n’est pas une contrainte de ranger sa maison, au contraire ça m’est assez naturel et même indispensable.

Chez nous il n’y a pas de planning affiché sur le frigo, pas de tour de rôle des services, pas de menus à  l’avance…

J’ai un agenda papier sur lequel je note les rendez-vous, et pour le reste je pense avoir une bonne vision des choses en tête, je ne fais quasiment jamais de to-do list, ça n’est pas mon truc.

Mes enfants sont encore petits, ils ont peu d’activités, donc c’est facile à gérer pour l’instant, mais ça évoluera forcément vers plus de complexité !

J’aime que les enfants rendent service spontanément ou s’arrangent entre eux plutôt qu’il y ait un tour obligatoire.

Gestion des menus et des courses, où trouves-tu des idées ?

En ce qui concerne les repas, j’y pense le jour même. Je fais en fonction de l’envie du moment, de la météo, de ce qu’il y a dans le frigo. Je trouve des idées partout autour de moi, dans les magazines, sur internet, et dans nos assiettes lorsque nous sommes invités chez des amis.

J’aime beaucoup cuisiner pour des occasions (un dîner entre amis) mais au quotidien il faut que ce soit simple et rapide puisque je n’anticipe pas beaucoup, voire pas du tout.

Je me fais livrer un gros plein de courses tous les quinze jours via un Drive, et je complète une fois par semaine par un tour au petit marché sur la place de l’école, dont je rapporte les fruits et légumes.

Sinon je fais régulièrement un saut dans l’une des supérettes du quartier (l’avantage d’habiter en centre ville) pour racheter deux trois petites choses qui me manquent.

Nous mangeons beaucoup de légumes et peu de viande, j’aime cuisiner des petits plats maison quand je le peux mais je n’ai aucun complexe à donner à mes enfants un plat surgelé ou un goûter industriel (et d’ailleurs je ne vois pas pourquoi je les en priverai tant ça leur fait plaisir!).

Schéma familial/principes d’éducation

Était-ce un projet d’avoir une grande famille ?

Oui ! C’était une évidence pour nous deux.

Nous venons tous les deux d’une grande famille et nous avons tous les deux aimé ça. En revanche nous n’avons jamais fixé de nombre précis…Et aujourd’hui encore je pense que le sujet n’est pas au clair . Après chaque bébé la question se pose. J’aime l’idée que tout n’est pas écrit d’avance. J’espère en tout cas qu’Eugène ne sera pas notre petit dernier. Il y a encore de la place dans notre famille et je ne suis pas prête à faire mon deuil de la maternité !

Y-a-t –il eu un cap ? Si oui après quel enfant et comment s’est-il fait ressentir ?

Oui, j’ai vécu le cap du deuxième comme un passage compliqué. Arthur avait deux ans et demi, il a eu du mal à accepter l’arrivée de son petit frère et me l’a bien fait sentir.

J’ai repris le travail aux deux mois et demi de Marceau. La course du soir (récupérer les enfants à 19h, rentrer au pas de course, nourrir et coucher mon petit monde) était très sportive.

Depuis, ça roule, et je fais partie de celles qui trouvent que c’est de plus en plus facile d’avoir des bébés, car je suis de plus en plus cool, donc ils sont de plus en plus cool ! La fatigue physique reste la même, voire pire, je continue à pleurer après mes accouchements, je ne mentirai pas là-dessus, mais je prends les choses avec plus de recul.

Quels étaient tes principes d’éducation primordiaux avant d’avoir des enfants ? En as-tu abandonnés ou découverts ?

En matière d’éducation je me méfie énormément des dogmes. Il y a bien sûr plusieurs principes essentiels auxquels nous tenons et que nous n’avons pas lâchés. Comme la politesse, le respect et l’attention portés aux autres, la gentillesse, un certain ordre et une certaine propreté.

Mais j’essaie surtout de ne pas être une « fille à principes » et de m’adapter en permanence à mes enfants, à l’humeur et à la fatigue du jour, aux possibilités et au caractère de chacun, tout en prenant en compte aussi mes propres capacités. J’essaie de me remettre en question perpétuellement.

Pour mon fils aîné j’étais arc-boutée sur deux-trois trucs idiots, comme faire finir à tout prix leur assiette aux enfants. J’avais envie d’avoir le dessus lors d’un conflit, d’une colère…

Il y a longtemps que j’ai compris que ça ne rimait à rien. De façon générale, j’évite les luttes de pouvoir avec les enfants. J’ai toutes sortes de petites parades pour les éviter. (Et finalement mes enfants mangent de tout avec appétit et finissent leur assiette spontanément).

J’aime lire des ouvrages sur l’éducation, des reportages, mais je ne me réclame surtout d’aucune école!

Spécificité de l’éducation des « grands »?

Nous n’avons pas encore vraiment de grand « grand », ça commence un peu avec l’aîné, je commence à le laisser un peu seul à la maison quand il ne veut pas aller au parc, mais sinon je raisonne encore pour le groupe.

Quel est le moment de la journée, de la semaine qui vous réunit tous quoi qu’il arrive ?

Le petit-déjeuner en semaine, les déjeuners du week-end (qui ne sont pas forcément les meilleures parties de plaisir) et l’apéro du samedi soir.

Que nous sortions ou non ensuite nous préparons un grand plateau avec des choses à grignoter dans le salon. Ils sont incapables de rester assis sur leurs chaises, ils écrasent des chips partout, mettent leurs petites mains sales sur nos genoux et renversent leur grenadine mais ils adorent !

Arrives-tu à consacrer du temps à chacun ? Comment ? Est-ce formalisé ?

Oui bien sûr j’essaie mais c’est toujours spontané. Faire un gâteau ou un bricolage avec l’un, lire une histoire à l’autre, accompagner le troisième faire une petite course…Et une fois par an nous emmenons un des enfants (à partir de quatre ans) dîner au restaurant pour son anniversaire pendant que les autres restent avec une baby-sitter. Ils aiment beaucoup (bien sûr nous fêtons d’abord l’anniversaire le jour J en famille).

répartition des taches dans le couple

Mon mari m’aide autant que possible et il ne dit jamais non quand je lui demande un service. C’est lui qui se lève tous les samedis et dimanches matins de l’année pour s’occuper des enfants pendant que je dors plus longtemps (rassurez-vous, il retourne se coucher une fois que je suis réveillée). Sinon, c’est moi qui gère l’essentiel des tâches à la maison mais ça ne pèse pas, je trouve ça normal puisque je ne travaille pas (ou peu) à l’extérieur en ce moment. J’ajoute que nous avons une femme de ménage.

Parlons budget/habitude de consommation

Qui gère les comptes à la maison ? De quelle manière ? Y a-t-il un budget pour chaque poste de dépenses?

Je pense que nous sommes à la fois raisonnables et prévoyants tout en étant assez souples sur le sujet car nous avons la chance de ne manquer de rien.

Je ne tiens pas les comptes, je jette un œil sur nos comptes en ligne de temps en temps, c’est tout. Il n’y a pas de poste de dépenses, nous faisons en fonction des besoins. Disons que nous sommes économes au quotidien avec un petit craquage de temps en temps! Mon mari me fait confiance à 100% (et inversement).

Comment habilles-tu tes enfants ? Par quel biais ? Bonnes adresses, astuces ?

Pour les classiques et les basiques j’achète tout chez Cyrillus, Jacadi et Petit Bateau d’une saison sur l’autre en soldes. Et je ne le regrette pas car la plupart des vêtements ne bougent pas et sont portés par les quatre enfants, donc tout cela est largement rentabilisé.

Mais à chaque saison j’achète pour chacun quelques jolis vêtements en plus pour compléter cette base, et pour leur faire plaisir (je ne vois pas pourquoi les derniers n’auraient que des vêtements usés) et pour me faire plaisir. J’aime beaucoup les petits créateurs (la petite Collection, Apaches collections), en particulier pour les bébés. Et petite nouveauté, je rachète des pantalons à la pelle pour mon petit Marceau qui les troue en quinze jours à l’école.

Gestion de crise

As-tu des trucs et astuces pour désamorcer les moments de “crise” à la maison? Pour maintenir l’équilibre dans la fratrie?

Il y a bien sûr chez nous des moments de fatigue, de colère, des soirs où plusieurs enfants pleurent en même temps et où je suis au bord de la crise de nerfs…Je n’ai pas d’astuce particulière, je gère au cas par cas en essayant de ne pas crier, et parfois c’est joliment raté.

Cette année je voulais vraiment que le mercredi soit un jour sympa pour tous et non un jour de corvée pour moi.

Donc nous n’avons pas pris d’activité extra-scolaire ce jour-là (hors un cours de caté dans le quartier pour l’aîné le matin). Je prends aussi une baby-sitter le matin pour jouer avec les enfants, nous faisons un pique-nique (dehors les jours de beau temps ou bien dans la salle à manger), une bonne sieste, souvent un gâteau pour le goûter, et nous prenons le temps tout simplement. C’est beaucoup plus tranquille pour tout le monde.

Du temps pour soi/ questions plus personnelles

Oui c’est hyper important pour moi.

Tous les jours de la semaine (et c’était le cas quand je travaillais – je prenais sur ma pause déjeuner), je me fais un petit café tranquille en début d’après-midi pendant la sieste d’Eugène/des enfants. Je lis un livre (j’adore lire), je traîne un peu sur instagram. Les enfants savent qu’ils ne doivent pas me déranger.

C’est ma façon de déconnecter et d’être plus patiente ensuite avec eux, plus détendue.

Sinon je fais un footing un matin par semaine (je viens de reprendre).

Quel regard posent les autres sur ta famille ? Qu’en ressens-tu ?

Je ne sais pas trop…Je vois bien qu’ils regardent, surtout depuis la naissance d’Eugène mais il me semble que c’est plus l’aspect « que des garçons » qui intrigue que leur nombre.

Comment arrives-tu à prendre du temps en couple? est-ce organisé ou aléatoire?

Oui, déjà, nous dînons ensemble tous les soirs, régulièrement, nous nous faisons un apéro improvisé autour d’une bouteille qui descend bien trop vite (Bordeaux of course 😉).

Et une fois par mois, nous prenons un temps un peu plus particulier ensemble pour faire le point sur le mois écoulé, nos projets, nos désirs etc. (merci le DSA pour celles qui connaissent !)

Nous essayons de faire un petit voyage en amoureux une fois par an mais il devient de plus en plus compliqué de caser les enfants !

Es-tu une maman connectée?

Oui, même si j’essaie de me modérer sur le sujet. Depuis un an, j’ai banni le téléphone portable de notre chambre et ça a changé beaucoup de choses.

Je ne suis active que sur Instagram, c’est pour moi une source d’inspiration en matière de décoration d’abord, mais aussi de mode, de lectures, de cuisine, de beauté de façon générale.

J’aime l’idée de porter un regard positif sur les petites choses du quotidien. En revanche je fuis les polémiques, en particulier celles sur l’éducation et la parentalité.



Un grand merci Claire de t’être prêtée au jeu de cette interview. Ton univers et ta famille me donne une impression réconfortante d’un cadre doux mais assuré. Vous pourrez retrouver son univers sur son compte instagram @lafamillemesange

Si vous n’avez pas encore découvert l’interview de Caroline, je vous invite à la lire par ici,. Et si vous souhaitez participer, n’hésitez pas à écrire un commentaire, un mail à l’adresse crazycocotte@yahoo.com ou un message sur Instagram (@crazy_cocotte)

Enfin, si vous voulez m’aider à faire grandir ce projet, partagez-le et parlez-en autour de vous!! Merci 1000 fois et à très bientôt!

P

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :