Entrevue #13: Caroline et sa tribu de 5 à Paris.

Une nouvelle interview sur le blog aujourd’hui.

Nos échanges et vos retours enrichissent toujours un peu plus ce projet, j’ai donc ajouté une « rubrique » afin qu’il soit encore plus représentatif de ce que nous vivons au quotidien.

Finalement, nous allons aussi partager ici des astuces « gestion de crise » pour s’aider à en sortir (cela arrivant quelques fois….par jour n’est-ce-pas?).

Le parcours de ma nouvelle interviewée m’intriguait, j’ai voulu en savoir plus sur son organisation, ses choix de vie, son travail…

Pour découvrir tout ça, place à mon entrevue avec ma nouvelle invitée!

Bonjour, peux-tu te présenter ?


Je m’appelle Caroline, j’ai 39 ans. Je suis professeur des écoles en maternelle, actuellement en congé parental depuis la naissance de Côme notre numéro 4. (Reprise prévue en septembre prochain 😉).

A côté de ça, j’ai créé Une Souris à Paris en 2013. Je l’ai développée pendant 5 ans, en parallèle de mon métier d’enseignante.

Et puis un jour, il a fallu choisir… La Souris était devenue trop importante. Cette chouette expérience m’a permis de me rendre compte que ma vocation professionnelle, ce qui me faisait vraiment vibrer, c’était l’enseignement. J’ai donc revendu Une Souris à Paris en février dernier pour me consacrer pleinement à ma tribu et à mon métier d’enseignante. 

Je suis hyper organisée, j’aime que les choses se passent comme prévu (ce qui est rarement la cas dans une famille nombreuse…) J’essaie de tempérer mon besoin de contrôle mais ce n’est pas toujours facile.

Sinon, je suis très manuelle. J’aime coudre, tricoter, bricoler, créer. Toutes ces activités me détendent, me vident la tête. (En revanche, j’ai horreur du sport… )

Et présenter ta famille ?

Et dans ma tribu, il y a :

Sixtine, 12 ans qui est en 5°. Une aînée très sage et hyper serviable. Très indépendante, elle aime le théâtre, la danse, cuisiner. Un poil maniaque, sa chambre est toujours nickelle et je peux compter sur elle pour le rangement.

Héloïse, 10 ans, est en 6°. Très différente de sa grande sœur. Elle est toujours en action. Un peu bruyante, très bordélique, un peu fatiguante, mais un vrai GO pour ses petits frères. Elle n’est jamais fatiguée (je pense qu’elle a besoin de moins de sommeil que ses parents) !

Aymar, 6 ans est en CP. Mon premier garçon, mon enfant du milieu. Il a 4 ans d’écart avec Héloïse et 4 ans d’écart avec Côme. Certainement le plus facile d’entre tous. Passionné de voitures, de constructions, il est capable de jouer des heures seul en s’inventant des histoires.

Côme, 2 ans. Un petit 4° très attendu, au tempérament de feu. Il vit tout à 3000%, ses joies, ses peines, ses victoires, ses colères. Il est d’une intensité qui nous dépasse parfois. Infatigable, il est notre tornade, notre baromètre familial, notre réveil matin.

Joseph, 1 an. Petit gars trop facile au caractère doux. Il fait son petit bonhomme de chemin, ravi de profiter des grands mais s’ils sont trop occupés, il vit sa vie.

Peux-tu nous parler de ton “chez-toi”?

Nous habitons à Clamart dans une grande maison avec un jardin. Chacun a sa chambre, son espace. Et ce jardin est vraiment une très grande chance aux portes de Paris (surtout avec 3 garçons !).

Passer le périph et habiter Clamart a été un choix que nous ne regrettons pas. Nous avons choisi l’espace, le calme, une vie de province. Mais le prix à payer, ce sont de nombreux trajets Paris-Clamart car nous travaillons tous les 2 à Paris et que les enfants y sont scolarisés.

Nous ne sommes pas les rois de la déco, nous ne sommes pas au top de la tendance, mais je crois que cette maison nous ressemble et nous y sommes tellement bien !

Quelques questions sur la gestion du quotidien

Quelles sont tes routines, astuces d’organisation et as-tu des objets indispensables au bon fonctionnement du quotidien ?

Chez nous, tout est très organisé et assez minuté le matin. On est plutôt du genre à profiter de notre lit jusqu’au bout et à être hyper efficaces ensuite.

Je me lève à 7h, je me prépare avant de réveiller les enfants. Nous prenons le petit déjeuner tous ensemble. Les filles sont totalement autonomes (lever, préparation, puis départ pour le collège où elles se rendent seules en train), et je m’occupe d’Aymar qui est accompagné en scooter par son papa. A 7h40, tout le monde est parti.

Je prépare Côme et Joseph puis nous avons la journée tous les 3 avant d’aller chercher les grands à 16h30. Cantine pour tout le monde car les écoles sont trop loin pour pouvoir rentrer déjeuner.

Deux matinées par semaine, j’ai une nounou qui vient s’occuper des garçons. Cela me permet de remplir mon frigo seule (grand luxe), de caler mes rdv et d’aller aux pilates !

Le reste du temps, je promène mes 2 trop mignons petits boulets avec moi 😉

Je m’arrange pour faire toute la logistique du linge et du dîner dans la journée pour être 100% dispo pour les enfants le soir. Et notamment pour les devoirs de mes 2 collègiennes (+ les basiques bains, dîner, couchers).

J’avoue que le tunnel 17h-20h est un moment de haute tension chez nous. La gestion des devoirs des ainées avec 2 bébés dans les pattes et un CP qu’il ne faut pas oublier… Plus un objectif de coucher tôt pour que tout le monde soit en forme le lendemain. Je suis rarement zen…

Astuces d’organisation, notamment pour les plannings / activités/repas/participation de chacun

Les enfants participent à la logistique familiale. Pas de tableau ou de répartition officielle des tâches. Mais ils mettent la table, débarrassent.

Chacun a un bac à linge à son nom que je remplis et pose sur l’escalier. Les 3 grands montent leurs bacs, rangent leur linge et redescendent le bac vide.

Ils m’aident pour les 2 plus jeunes : faire déjeuner Joseph pendant que je prépare le déjeuner, déshabiller un des 2 garçons pour le bain. Mais toujours de manière ponctuelle, pour me rendre service à un moment T. Je fais attention de ne pas faire peser sur les filles la logistique parfois lourde d’une famille nombreuse (et de 2 derniers très rapprochés) car il me semble que c’est notre choix et notre rôle.

Les 3 ainés ont chacun une activité dans la semaine (danse pour Sixtine, guitare pour Héloïse et multisport pour Aymar) plus le scoutisme pour les filles. Après quelques années d’expérience (quelques années de conduites à gogo et d’horaires impossibles), mes critères sont les suivants : 1 seule activité choisie selon les affinités de chacun mais surtout à des horaires pratiques et tout près de chez nous !!

Objets indispensables au quotidien

  • mon téléphone qui est, je pense, une extension de mon bras. J’essaie de limiter mais il faut bien avouer qu’il multiplie les fonctions et que c’est bien pratique.
  • Ma machine à coudre et mes aiguilles à tricoter.
  • Ma liseuse avec un bon bouquin en cours. J’adore les sagas familiales ou historiques, les gros pavés qu’on a du mal à quitter.

Mes dernières lectures? La dernière valse de Mathilda de Tamara Mac Kinley, Mousseline la sérieuse de Sylvie Yvert et Le pays du nuage blanc (ainsi que les deux tomes suivants) de Sarah Lark.

Gestion des menus et des courses, où trouves-tu des idées ?

Je suis une piètre cuisinière (et je déteste cuisiner…). Je cuisine par nécessité, et je manque souvent d’idées. En revanche, je fais de plus en plus attention à la qualité de ce que nous mangeons. J’ai totalement changé le petit déjeuner des enfants ainsi que le goûter. J’ai banni les céréales industrielles du petit déjeuner et j’ai fait un tri drastique dans le placard des goûters.

Schéma familial/principes d’éducation

Était-ce un projet d’avoir une grande famille ?

Nous avons toujours souhaité une famille nombreuse. Je disais 4 et mon mari disait 8. Nous sommes arrivés à 5 et je crois que le compte est bon !

Je suis issue d’une famille de 4 enfants et je n’envisageais pas une seconde avoir moins de 4 enfants.

Mais c’est « drôle » comme le film que l’on se faisait au départ est rarement celui qui se réalise… La vie est pleine de surprises ! Nous qui avions presque fait le deuil d’un quatrième enfant, nous voilà à la tête d’une tribu de 5.

Quels étaient tes principes d’éducation primordiaux avant d’avoir des enfants ? En as-tu abandonnés ou découverts ?

Je n’avais pas tellement de principes avant d’avoir des enfants. Mais j’étais à 1000 lieues de me douter que nous aurions des enfants si variés, si différents.

Je suis émerveillée (et fatiguée aussi parfois) de voir à quel point chacun à son caractère, son tempérament, ses forces et ses faiblesses. Et qu’il n’y a pas un mode d’emploi pour tous mais qu’il faut, au contraire, sans cesse s’adapter à chacun. C’est une sacrée mission d’être parents !

Spécificités dans l’éducation des grands 

Nous découvrons en ce moment le rôle de parents d’ados. Les guider et leur montrer sans cesse ce qui est vraiment important et ce qui l’est moins.

Les aider à passer ce cap où les enfants rêvent d’être dans le moule, en conservant leur personnalité et leurs valeurs. Gérer la question du téléphone, des réseaux sociaux… Trouver où placer le curseur entre l’interdiction et l’éducation à toutes ces nouveautés. J’ai la chance d’avoir un mari au top sur ces sujets et extrêmement investi dans l’éducation des enfants.

Quel est le moment de la journée, de la semaine qui vous réunit tous quoi qu’il arrive ?

Le vendredi soir, quand nous ne sortons pas, nous nous retrouvons toujours tous les 7. Thierry rentre tôt et nous faisons un apéro dîner dans le salon. On met de la musique, on danse, on mange n’importe quoi… Bref, le bonheur !

Arrives-tu à consacrer du temps à chacun ? Comment ? Est-ce formalisé ?

Je n’ai pas de temps spécifique officiel pour chacun. Mais j’ai toujours en tête cette idée de n’oublier personne. Je m’occupe beaucoup des 2 derniers dans la journée, alors le soir et le WE, je saute sur chaque occasion pour faire quelque chose en tête à tête avec l’un des 3 grands. Rien d’exceptionnel : faire un petit jeu, cuisiner, en embarquer un seul lorsque j’ai une course à faire.

Et le soir, quand les 3 garçons sont couchés, nous avons un petit temps juste avec les filles.

Quelle répartition des taches dans le couple?

Je ne travaille pas en ce moment, alors la répartition des tâches est assez classique 😉 Nous avons une femme de ménage qui vient 3h par semaine. Je m’occupe donc du reste : linge, rangement, repas, devoirs, conduites et autres petites tâches du quotidien.

Thierry travaille beaucoup la semaine et rentre souvent tard. En revanche, le week-end, il est vraiment là, 100% disponible pour ses enfants et la maison. Il emmène les garçons faire du vélo dans la forêt, prépare certains repas, s’occupe des devoirs… J’ai la chance d’avoir un mari extrêmement investi dans l’éducation des enfants et très présent (même quand sa présence n’est pas physique).

Parlons budget/habitude de consommation

Qui gère les comptes à la maison ? De quelle manière ? Y a-t-il un budget pour chaque poste de dépenses?

Mon mari gère les comptes. Chaque dépense est affectée et prévue dans un grand tableau Excel.

Et nous avons un montant mensuel nommé « quotidien » qui regroupe tous les achats basiques : nourritures, entretien, baby sitters, vêtements… L’idée est de ne pas le dépasser même si ça ne marche pas toujours…

Comment habilles-tu tes enfants ? Par quel biais ? Bonnes adresses, astuces ?

J’avoue une grosse addiction aux vêtements d’enfants.

J’ai adoré habiller mes filles (qui se laissent moins faire aujourd’hui malheureusement).

Quand elles étaient petites, je me suis mise à la couture et je me suis découverte une vraie passion ! Je leur ai cousu des tonnes de robes, jupes, chemises de nuits et petits hauts. J’ai cousu des mètres et des mètres de Liberty. Elles ont eu, certains étés, plus de robes dans leur placard que de jours pour les porter.

Je couds un peu pour les garçons, mais passée la période des bloomers et des barboteuses, c’est beaucoup moins drôle…

Sinon, j’achète essentiellement durant les soldes dans des enseignes classiques : Monoprix, Cyrillus, Zara, Tape à l’œil.

Mais finalement, je me rends compte que j’achète de moins en moins de vêtements neufs. Je rhabille souvent mes enfants sur des vide dressings Instagram. Cela permet de réduire considérablement les dépenses, de donner une seconde vie à des vêtements et aussi d’acheter des marques qui sont hors budget.

Et je fais l’inverse aussi : je revends tous les vêtements en très bon état de mes enfants sur Instagram. Ça me permet de vider mes placards et faire de la place. Et l’argent gagné sert à rhabiller les enfants pour la saison suivante !

Gestion de crise

As-tu des trucs et astuces pour désamorcer les moments de « crise » à la maison? Pour maintenir l’équilibre dans la fratrie?

Comme je l’ai dit plus haut, je pense que le moment le plus tendu chez nous (comme chez beaucoup !) est le tunnel 17h/20h.

Tant que nous avions 3 enfants et pas trop de devoirs, c’était un temps intense mais qui se passait plutôt bien.

Et depuis, nous avons eu 2 bébés très rapprochés et en parallèle, nos 2 aînées sont rentrées au collège. Et on peut dire que nos fins d’après-midi ne sont plus du tout zen !! Car gérer les (très nombreux !) devoirs des aînées avec 3 garçons légèrement surexcités de se retrouver et un timing assez serré, c’est compliqué!!!

Alors j’essaye d’anticiper: Je prépare les dîners en même temps que le déjeuner. Je me débarrasse du sujet linge avant leur retour. Je donne le bain des garçons à 17h pour être plus disponible possible au retour des filles (à 17h30). Mais malgré cela, il y a les soirs où on gère et il y a les soirs où ça part en vrille…

Le travail que j’ai à faire sur moi est de lâcher prise et d’accepter que tout ne soit pas fait comme je l’avais imaginé. Pas toujours facile…

L’autre sujet, ce sont les tensions entre les uns et les autres, les disputent… J’essaye de ne pas trop m’en mêler et de les laisser se débrouiller.

Pour les plus petits, il faut parfois les aider à jouer ensemble (prêter, accepter que les plus petits soient maladroits et passent trop près de la tour de Kaplas…)

Et puis l’avantage dans une famille nombreuse, c’est qu’on peut refaire les paires et jouer avec d’autres quand il y a trop de tensions 😉

Du temps pour soi/ questions plus personnelles

J’ai un grand besoin de me retrouver seule et sans bruit pour recharger les batteries. Le temps de sieste/temps calme du début d’après-midi est non négociable ! Pendant 2 heures, je ne suis là pour personne. Si je peux, je tricote devant une série, je couds.

Le soir à partir de 20h30, c‘est chacun dans sa chambre. Comme ça nous pouvons dîner à 2 dans le calme.

Et le WE, mon super mari organise des balades à vélo, des sorties en forêt, des visites de musée avec les enfants. Cela me permet de rester avec les grands seulement (ou l’inverse) et parfois même d’être seule (le graal pour la mère de famille nombreuse)!

Et on essaye de se retrouver pour 24h à 2 de temps en temps. Même s’il était plus facile de caser 2 enfants que 5…

Quelles sont tes sources d’inspiration? Quel rapport entretiens-tu avec Internet/les réseaux sociaux ?

Je suis une maman hyper connectée (ce qui désespère mon mari…).

Je suis particulièrement accro à Instagram. J’y ai créé un premier compte pour Une Souris à Paris et il faut bien avouer que c’est un super booster pour les petites marques !

J’ai depuis un compte privé @une_tribu_a_paris.

Instagram est une source d’inspiration. J’y suis beaucoup de mères de famille, de comptes de couture et de tricot. J’y ai découvert une foule de petites marques et de créateurs talentueux. Je m’y suis faite des amies. Les réseaux sociaux sont ce qu’on en fait et il s’y passe de très jolies choses.


Nous arrivons à la fin de notre entrevue, un grand Merci Caroline de t’être prêtée au jeu et d’avoir inauguré notre nouvelle rubrique . Si, à la lecture de ces lignes, vous avez envie d’aborder une facette de nos vies dont je ne parle pas encore, surtout n’hésitez pas à m’en faire part. J’en enrichirais le questionnaire de base.

Si vous n’avez pas encore découvert l’interview de Marion, je vous invite à la lire par ici, et si vous souhaitez participer, n’hésitez pas à écrire un commentaire, un mail à l’adresse crazycocotte@yahoo.com ou un message sur Instagram (@crazy_cocotte)

Enfin, si vous voulez m’aider à faire grandir ce projet, partagez-le et parlez-en autour de vous!! Merci 1000 fois et à très bientôt!

P


Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :