Entrevue #11: Soazig, maman de 4, créatrice de Save Your Love Date

J’ai beaucoup entendu parler de Soazig à travers la création de ses carnets et de son entreprise, Save Your Love Date (Syld pour les intimes). Syld, donc, est un parcours (deux en réalité) pour aider les couples à construire et renforcer leur amour à travers 12 rendez-vous. Ce concept touche donc les fiancés se préparant au mariage comme les couples mariés et m’a bien plu (Pas mal de faire un petit “contrôle technique” au bout de 10 ans de mariage non?)

Et la semaine dernière, je suis allée à la rencontre de Soazig à l’occasion d’une présentation de Syld et nous avons papoté! J’aime son naturel et sa façon d’être pleinement convaincue par cette aventure!!

Bien sûr, au delà de sa vie professionnelle, c’est de la vie personnelle et familiale de Soazig dont nous allons parlé aujourd’hui.

Elle a enregistré ses réponses (depuis l’autre bout de la planète quand même) et j’ai vraiment aimé ce format audio, créant un certain rapprochement malgré la distance.

Pour découvrir tout ça, place à mon entrevue avec ma nouvelle invitée!

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Soazig Castelnerac, j’ai 41 ans. J’ai fait des études de droit, spécialisées en droit de la santé et j’ai travaillé pendant 15 ans comme responsable juridique en établissement de santé, poste mis de côté au lancement des carnets SYLD.

Je suis d’un naturel dynamique et déterminé. Quand j’ai une idée en tête, je vais jusqu’au bout des choses. Je m’efforce toujours de voir le coté positif des choses,je n’aime pas trop les gens qui râlent. Je suis plutôt du genre à prendre les choses en main, à voir ce qu’il y a de bon dans la vie, les petits bonheurs du quotidien.

Par ailleurs, j’aime bien tout contrôler, ce qui peut être difficile pour mes proches, je travaille là-dessus, ça a ses bons côtés comme ses limites.

Pendant 15 ans, j’ai donc travaillé, grâce notamment au télétravail. Cette façon de m’organiser m’a permis de gérer ma vie de famille ( mon mari, médecin dans la marine, est souvent absent) et mon envie d’avoir une vie professionnelle active. Je ne me suis jamais arrêtée, les congés maternité mis à part.

Et présenter ta famille ?

Arnaud et moi sommes mariés depuis 14 ans. Nous nous connaissions depuis l’adolescence et nous étions amis. Au fond de moi, je savais que c’était lui et il a fallu laissé aux choses le temps de se faire.

Nous avons 4 enfants:

  • Marin a 12 ans. C’est un enfant posé et très serviable à qui l’on peut faire confiance. Comme c’est l’aîné, on apprend à évoluer avec lui et à lui accorder des droits spécifiques à son statut d’aîné.
  • Lancelot a 11 ans. Il est très réfléchi, sensible. Il s’emporte vite, mais il sait aussi prendre du recul sur les choses et quand il revient vers nous, c’est toujours l’occasion de moments privilégiés.
  • Léo-Paul 8 ans, c’est notre joyeux luron. Il agit et fonce sans se poser de question. Ce qui peut parfois avoir des conséquences comme des blessures ( à ce moment même, Soazig s’interrompt, son Léopold étant entrain d’escalader une balustrade…Très à propos!).
  • Enfin Victoire 7 ans, pétillante et douce. Elle a su s’affirmer au milieu de ses frères qui la chouchoutent mais sans la prendre pour une princesse.

Peux-tu nous parler de ton “chez-toi”?

Du fait des mutations de mon mari, nous avons fait le choix d’acheter une maison de vacances en bord de mer, dans la région où nous avons grandi tous les deux. C’est une bâtisse de 1922 dans laquelle il y avait beaucoup de travaux. Tout notre travail a été de lui donner une âme, en utilisant et conservant au maximum notamment des matériaux d’origine (parquets, cheminées, murs en pierre).

J’aime les couleurs pastels, un univers doux et cocooning avec des coussins, des plaids en lin et des canapés moelleux, tout ce qui réchauffe l’univers. J’apprécie aussi de faire évoluer un peu ma déco en fonction de la saison.

Quelques questions sur la gestion du quotidien

Quelles sont tes routines, astuces d’organisation et as-tu des objets indispensables au bon fonctionnement du quotidien ?

Avec notre arrivée il y a un an à Tahiti, nos routines ont un peu changé car ici la journée commence très tôt.

Arnaud emmène les enfants en allant travailler, ce qui me permet de me lever un peu après. Je travaille assez tard le soir pour compenser les 12h de décalage horaire avec la France et de cette façon, je peux me reposer le matin.

Mon moment préféré de la journée est le petit déjeuner, pris souvent dehors. je prends le temps, je regarde mes mails de la nuit et les réseaux sociaux avant de me mettre au travail.

Je fais une coupure entre 11h et 13h pour déjeuner ( J’aime regarder le replay de La maison France 5) et faire une activité qui me plait, en ce moment de la danse tahitienne.

Mes 20 min de sieste quotidiennes en début d’après-midi sauvent nos soirées car elles m’évitent d’avoir un coup de barre une fois que les enfants sont couchées et que nous avons du temps à deux.

Je vais chercher les enfants à l’école (qui finit tôt), je profite un peu d’eux puis c’est l’enchaînement devoirs – douche – dîner – prière et au lit!

Les week ends, le rythme est plus cool, on fait du surf et on découvre Tahiti et les îles alentour grâce à la randonnée. Nous nous sommes mis au trail, à la marche en montagne en couple et en famille .

Gestion de l’équilibre vie pro/vie perso

En métropole, et à partir du moment où nous avons eu des enfants j’ai fait du télétravail (de Paris) en me rendant à Nantes une fois par mois. J’ai toujours été habituée à ça. Quand je bosse, je ne regarde pas si il y a du ménage à faire ou du linge qui traîne.

De la même manière, j’ai été habituée à gérer seule mon temps, les questions prioritaires etc, donc quand je suis devenue entrepreneure, je maîtrisais bien tous ces aspects et mon quotidien n’a pas changé.

Je n’ai pas trop d’astuces si ce n’est de m’enfermer, m’isoler pour pouvoir travailler lorsque les enfants sont à la maison.

Objets indispensables au quotidien

  • Mon téléphone portable, de plus en plus depuis qu’on est à Tahiti. Il me permet d’être réactive pour mes clients (il y a une période dans la nuit qui correspond à la pleine journée en France mais j’essaie de répondre au plus vite en me réveillant, de manière à ce qu’ils aient une réponse avant d’aller se coucher) lorsqu’ils ont des questions par mail ou via les réseaux sociaux. Il me sert de téléphone certes mais c’est aussi un outil pour gérer mes réseaux sociaux, les publications, la gestion de photo . C’est comme un petit ordi pour moi.
  • Mon dressing: j’aime m’habiller, choisir des vêtements est un de mes plaisirs du matin, cela participe au fait que je me sente bien dans ma peau.

Astuces d’organisation, notamment pour les plannings / activités/repas/participation de chacun

Notre truc, c’est un point planning le dimanche soir en couple. On voit les choses à faire, seul ou avec l’autre, de quel temps nous avons besoin et quand pour pouvoir s’organiser avec les enfants.

Gestion des menus et des courses, où trouves-tu des idées ?

C’est ma bête noire des taches ménagères. Je ressens une vraie lassitude. Je ne suis que très peu inspirée lorsqu’arrive le moment de la liste des courses. Heureusement, le thermomix me sauve.

Je me suis fabriquée un menu type pour 15 jours. J’aime quand même faire par moi-même, des bonnes choses équilibrées pour que mes enfants mangent sainement. Je cuisine des choses simples, je retiens de temps en temps des idées mais cela reste rare.

Schéma familial/principes d’éducation

Était-ce un projet d’avoir une grande famille ? Quels étaient tes principes d’éducation primordiaux avant d’avoir des enfants ? En as-tu abandonnés ou découverts ?

Oui, pour nous, c’était un projet. j’ai toujours rêvé d’avoir une grande famille, nous sommes 5 frères et sœurs et ce modèle me faisait bien envie. Dans ma tête, adolescente, je m’imaginais avoir 8 ou 10 enfants . Avec les années, j’ai revu un peu à la baisse et nous considérons que 4 enfants pour nous, c’est un bon équilibre.

Nous avons eu nos 4 en 6 ans, de façon assez simple.

Principes d’éducation primordiaux au départ (avant d’avoir des enfants)

  • La politesse et le fait qu’ils soient respectueux des autres.
  • Ne pas céder aux écrans et aux jeux vidéos. Pour l’instant, on tient bon.

J’ai juste abandonné l’idée d’avoir des enfants parfaits! Ils ont leurs défauts, leurs limites.

En revanche, j’ai appris à être à leur écoute et à ne pas chercher à les façonner à notre image (ce qui est en lien avec ma tendance à vouloir tout maîtriser (habits, souhaits, sport)), à leur monter le chemin, tout en leur laissant une part de liberté pour qu’ils puissent s’exprimer et évoluer avec leur particularité.

Quel est le moment de la journée, de la semaine qui vous réunit tous quoi qu’il arrive ?

On ne mange pas ensemble à midi dans la semaine car les enfants sont à la cantine et le soir, nous aimons nous retrouver tous les deux, en couple. Alors pour le déjeuner en famille du dimanche, nous organisons un repas différent, amélioré, on fait les choses bien, on s’installe dans un endroit différent dans le jardin.

Arrives-tu à consacrer du temps à chacun ? Comment ? Est-ce formalisé ?

Notre venue à Tahiti est pour nous l’occasion de se recentrer sur la vie de notre famille car, de fait, nous sommes coupés de notre famille, des cousins, de nos amis donc même si on s’est refait un cercle de proches ici, nous consacrons plus de temps à chacun (câlin du soir, lecture, dessin, jeu).

C’était vraiment un objectif en venant ici.

Quelle répartition des taches dans le couple?

Arnaud gère les devoirs (il est plus patient et pédagogue que moi !), les choix et inscriptions des enfants aux activités sportives et également l’organisation des voyages. On choisit ensemble la destination et il gère les billets, les sorties etc..

Moi, j’assure l’organisation de la maison, les courses, le linge, la déco. Je m’assure que rien ne manque pour le départ des enfants a l’école ( je prépare tout le soir) .

Parlons budget/habitude de consommation

Qui gère les comptes à la maison ? De quelle manière ? Y a-t-il un budget pour chaque poste de dépenses?

Ça a été moi pendant longtemps…mais je considérais cela comme une trop lourde responsabilité. C’est donc maintenant Arnaud qui gère mais on en parle ensemble.

Nous avons une astuce: un compte joint sur lequel arrivent nos salaires, les prélèvements etc…et qui sert aux dépenses quotidiennes et un compte chacun, sur lequel on se verse chaque mois la même somme.

Cela nous permet une certaine indépendance, pour par exemple faire une surprise à l’autre sans qu’il le sache ni que cela pèse sur le budget de la famille.

Sinon, nous avons simplement un tableau avec les dépenses et entrées régulières. Nous n’hésitons pas à nous faire plaisir pour les vacances par exemple et on rétablit si besoin le mois suivant.

Comment habilles-tu tes enfants ? Par quel biais ? Bonnes adresses, astuces ?

Je prends beaucoup de plaisir à habiller mes enfants, autant que j’aime choisir des vêtements pour moi. J’achète en général des vêtements de bonne qualité pour marin, qui tiennent bien, pour qu’ils puissent servir à ses frères, je ne rachète donc que quelques pièces et parfois je coordonne.

J’achète en solde, je fais du stocke et j’attends les promos. Pour victoire, après 3 garçons, je me fais vraiment plaisir étant donné que je redonne tout aux cousines plus petites.

Du temps pour soi/ questions plus personnelles

Oui, clairement pour moi c’est important et pour Arnaud également. Que ce soit pour faire du sport, sortir entre amis, aller chez le coiffeur ou en institut. C’est important à mes yeux de se sentir bien et de pouvoir se ressourcer loin de son mari et de ses enfants. Cela participe à l’équilibre dans notre couple.

Quel regard posent les autres sur ta famille ? Qu’en ressens-tu ?

C’est drôle que tu me poses cette question, je ne me l’étais jamais posée. Je pense qu’on nous voit comme une famille au taquet et qui va de l’avant avec des projets qui tiennent la route. Certains on parfois du mal à nous suivre mais les gens savent qu’il est rare qu’on abandonne.

Une famille vivante et accueillante.

Comment arrives-tu à prendre du temps en couple? est-ce organisé ou aléatoire?

Le temps passé en couple est obligatoire. C’est un gros basique pour nous, qui sommes la base de la vie de notre famille. C’est une de nos priorités.

Tous les soirs, on s’assoie, on débriefe, on dîne, on discute. On s’offre un dîner à deux par weekend et une escapade de temps en temps dans l’année.

Dans la semaine, on essaie de faire une activité en commun .Si ce n’est partager un déjeuner. Ces parenthèses font du bien et permettent de garder le contact l’un avec l’autre.

Nous expérimentons les soirée Syld depuis un an. Nous avons construit ensemble cet outil de communication pour les couples. Il y a 12 rendez-vous, à organiser en tête-à-tête, qui permettent d’échanger sur la vie de couple. Chaque thème est présenté sous forme de questions auxquelles chacun doit réfléchir et répondre en amont du rendez-vous.

C’est un moment privilégié à vivre à deux et l’occasion d’en (re)découvrir d’avantage sur l’autre, de se confier des choses qu’on ne s’était jamais dites.

On se redécouvre en ayant une écoute attentive de ce dont l’autre a besoin et de la façon dont il vit et ressent les choses.

Elles nous ont permis de passer des moments uniques et nous ont apporté une vraie bouffée d’oxygène pour les années à venir.

Quelles sont tes sources d’inspiration? Quel rapport entretiens-tu avec Internet/les réseaux sociaux ?Es-tu une maman connectée ? 

Oui, je le suis devenue pour Syld avec Instagram et Facebook. J’ai appris à apprivoiser ces outils pour qu’ils soient plus utiles qu’envahissants.

J’alimente mon compte et je suis aussi d’autres marques qui m’inspirent, pour en apprendre plus sur la gestion de leur communication mais aussi pour découvrir leur histoire, leur éthique et leurs nouveautés. Vu que je suis à Tahiti, c’est un coin de métropole que j’ai gardé.

Des recommandations?

J’écoute beaucoup de podcasts qui sont aussi de vraies sources d’inspirations. Parmi eux, il y a:

  • Le Gratin (de Pauline Laigneau dont je vous parle souvent sur Instagram!!! Pauline a récemment réalisé un podcast pour découvrir des couples Chalalove. Soazig (suis jalouse) a récemment réalisé un épisode avec Pauline, épisode qui sortira le 15 Octobre.)
  • les Cascadeuses
  • Génération DIY
  • Génération XX
  • Et bientôt j’animerai un podcast avec Maman Vogue: Comment raviver la flamme dans son couple?

——————————————————————————————————————–

Nous arrivons à la fin de notre entrevue, un immense Merci Soazig d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et d’avoir accepté de nous parler de ta famille et de ton organisation. Je suis ravie d’avoir pu te rencontrer et d’avoir découvert Syld!

Si vous n’avez pas encore découvert l’interview de Marine, je vous invite à la lire par ici, et si vous souhaitez participer, n’hésitez pas à m’écrire un commentaire, un mail à l’adresse crazycocotte@yahoo.com ou un message sur Instagram.

Enfin, si vous souhaitez m’aider à faire grandir ce projet, partagez cette idée et parlez-en autour de vous!! A très bientôt!

P







Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :