Entrevue #1 : Maëlle, une maman de 4, entrepreneure et créative.

Pourquoi ai-je créé ces entrevues de mères de famille nombreuse?

Aujourd’hui une nouvelle page « nos entrevues/vos interviews », qui me tient particulièrement à cœur, voit le jour chez Crazy Cocotte ! En tant que mères de famille nombreuse, nous avons au quotidien des centaines de choses  à gérer, de la plus petite à la plus grande, nous passons nos vies à prioriser, à nous remettre en question, à essayer de faire tenir nos obligations et nos aspirations dans des journées qui ne comptent que 24h.

Chaque jour est un défi pour nous, mères de famille nombreuse. Comment accorder du temps à chacun, servir de bons et efficaces (qui seront avalés avec le sourire) petits plats à notre progéniture (la chose revenant immanquablement plusieurs fois par jour…ma petite marotte),choisir de travailler ou non, être heureuse et à fond au boulot, épanouie à la maison, avoir le temps de voir des amis et de vivre de beaux moments en amoureux ?Comment gérer la fatigue des premiers mois de bébé, le bruit, désamorcer des conflits, avoir un climat détendu et une famille heureuse?

Dans ces interviews, je vous invite à venir puiser de l’inspiration, de la déculpabilisation, des trucs et astuces du quotidien, de la bienveillance. Ces entrevues sont des conversations entre mères, une bulle d’échange et de partage, du lien entre nous toutes.

Un peu à l’image des podcasts dont je vous parle souvent. Le thème ? Notre vie de femme/mère/épouse/amie, ce qui fait l’essence même, la raison d’exister de ce blog !

Laissez-moi à présent vous présenter ma toute première invitée!

Mon hôte du jour est une jeune maman de 4 petits loups. Elle vit au rythme énergique de sa tribu et de ses nombreux projets, dans la campagne bretonne. Institutrice, créatrice, écrivain, son univers est clair et doux, ses mots si jolis.

Je vous laisse aujourd’hui découvrir ma conversation avec Maëlle!

Présentation

Bonjour Maëlle, peux-tu te présenter et présenter ta famille ?

J’ai 29 ans, je suis la sixième enfant d’une famille de neuf (huit filles et un garçon !), et d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été entourée d’enfants : ma famille d’abord, puis plus tard les nombreux enfants que j’ai eu l’occasion de garder ou d’encadrer, c’est donc tout naturellement que je suis devenue professeur des écoles en 2012, après des études de Lettres Modernes à la Sorbonne!

J’ai quatre enfants : une fille, deux garçons, une fille ! Nous aimons dire avec mon mari que la boucle est bouclée avec cette petite dernière : deux garçons et deux filles, c’est « parfait » !

Mon aînée, Louise, a 7 ans et demi, mon second, Elouan, a six ans (ce sont les plus rapprochés en âge), mon troisième, Victor, a 4 ans, et la petite dernière, Castille, a tout juste deux mois !

Mes enfants sont très autonomes et très curieux : ils aiment lire, développer leur imagination en faisant mille expériences et en se plongeant pendant des heures dans des récits d’aventure. Ma grande est une vraie petite maman ! Son frère Elouan est un vrai cascadeur, il a en permanence besoin de se défouler, vous nous retrouverez donc bien souvent en balade ici ou là !! Quant à mon troisième, s’il n’a pas tant besoin de courir, il compense en étant une vraie pipelette : du matin au soir, on n’entend que lui ! Castille trouvera sûrement une manière de se démarquer elle aussi, en attendant, elle profite des bras qui ne manquent pas pour la câliner !

Peux-tu nous parler de ton « chez-toi » ?

Depuis notre mariage, nous vivons en appartement. Nous avons d’abord habité en proche banlieue de Paris, donc la question ne se posait pas vraiment. Puis nous avons emménagé en Bretagne et, ayant très peu de temps pour trouver un logement, nous avons dû faire un choix rapide. C’est finalement un joli dupleix qui nous a séduit, davantage qu’une maison voisine dans laquelle nous ne nous sommes contre toute attente pas du tout senti chez nous !

Qu’à cela ne tienne, nous avons des parcs et une grande forêt en bas de l’immeuble !

Quelques questions sur la gestion du quotidien

Quelles sont tes routines, astuces d’organisation  et as-tu des objets indispensables au bon fonctionnement du quotidien ?

Au quotidien, je suis à la fois très organisée, et très flexible. Il y a des constantes qui ne changent pas, notamment au niveau des horaires, et qui me permettent de n’être jamais en retard à l’école ou aux diverses activités. Mais le reste du temps, je m’organise un peu comme je veux ! Je suis une femme qui « zappe » beaucoup, vous ne me verrez pas faire une matinée ménage, une après-midi couture ou une soirée cuisine pour le reste de la semaine. Je peux faire un peu de tout cela à la fois dans un même laps de temps!

Le matin, mon mari part très tôt au travail. Quant aux enfants et moi, nous sommes tous levés à 7h30 pour un départ de la maison 1h après. Les jours sans école, les enfants se lèvent (au moins) aussi tôt mais tant que je ne suis pas sortie de ma chambre, ils ont interdiction de venir me déranger ! Et je me laisse la possibilité de traîner un peu sous la couette…

La chose fondamentale?

Avec ma petite tribu, ce qui m’aide au quotidien repose dans la délimitation des espaces. Mes deux fils partagent la même chambre, mais j’ai constaté qu’ils n’étaient jamais aussi sages que lorsqu’on les séparait ! Dans la journée, le salon est donc accessible aux enfants (qui peuvent y apporter jouets ou devoirs, avec parcimonie) et le soir, il redevient l’espace des parents ! De même, j’ai depuis deux ans un atelier, et cette pièce pour moi, qui me sert pour ma petite entreprise de couture, est avant tout un espace privé, dans lequel les enfants (et même mon mari !) n’entrent pas. Je peux y vaquer en me sentant libre. J’y range mes affaires, mes papiers, mes photos et mon bazar (oui oui !) sans rendre de comptes à personne ! Ce n’est pas la pièce d’une maman mais celle d’une femme indépendante, là où le reste de la maison est clairement le repère d’une petite troupe !!

Je crois que le fait de pouvoir proposer à chacun un espace rien que pour lui, même dans des logements de taille modeste, est impératif pour que la famille vive dans un certain apaisement.

Le soir, à l’heure du « tunnel », je me consacre en revanche à 100% aux enfants ! Je supervise les douches (chez nous, les bains sont rares !), la préparation du dîner et le rangement des chambres. Quand nous le pouvons, nous préparons les vêtements pour le lendemain, mais ce n’est pas systématique ! Je mets les enfants à contribution pour vider les poubelles de couches, monter le linge sage à côté de la machine, mettre le couvert. La maison est souvent un peu sonore dans ces moments et je dois souvent répéter mais les enfants sont relativement obéissants !

Et comme nous vivons sur deux étages, quand il y a des choses à monter, je place des caisses sur les marches des escaliers, dans lesquelles j’y dépose les jouets, vêtements ou cahiers qui sont restés en bas, les enfants sont ensuite chargés de les ranger : chacun a la sienne !

Les enfants passent à table tôt, vers 18h30. Mon mari et moi dînons ensuite quand les enfants sont couchés. Je cuisine des choses très simples, par manque de plaisir et surtout de temps. Je ne suis pas un cordon bleu ! Nous gardons les bonnes recettes pour le week-end et les repas familiaux tous ensemble ! Les enfants mangent donc beaucoup de pâtes, soupes (je les mets à contribution pour couper les légumes sous ma surveillance, ils adorent ça !), quiches, cakes, omelettes… Ce sont aussi eux qui terminent les restes ! Si le plat est trop léger, je complète avec une salade, ou du pain et du fromage : cela, il y en a toujours à la maison car nous en raffolons !

Schéma familial/principes d’éducation

Était-ce un projet d’avoir une grande famille ?

Quand mon mari et moi nous sommes rencontrés, nous voulions former une grande famille. A nous deux, nous avons treize frères et sœurs ! Nous étions prêts à en avoir sept ! Pourquoi sept, allez savoir… Mais rapidement nous avons revu nos idéaux à la baisse, d’autant plus que le métier de mon mari l’obligera à passer une grande partie de sa carrière au sein de la capitale : nous nous sommes dit que quatre ou cinq, ce serait déjà bien !

Quand notre troisième est né, il m’a dit : « En fait deux, c’était bien… ». Aujourd’hui, nous en avons quatre ! Nous sommes partagés entre le bonheur de fonder une grande famille à notre image, et la réalité du quotidien : les enfants demandent beaucoup d’amour, de temps, d’espace, d’énergie, d’argent, et il faut avoir tout cela à leur donner !

J’ose croire que c’est actuellement l’image que l’on renvoie : celle d’une famille (relativement) organisée où les enfants sont bien élevés et dans laquelle chacun trouve son épanouissement ! Bien que ceux qui nous connaissent de très près savent aussi que parfois, on frôle la crise de nerfs !!

Quels étaient tes principes d’éducation primordiaux avant d’avoir des enfants ? En as-tu abandonnés ou découverts ?

Parmi nos grands principes lors de notre mariage, nous étions contre la tétine. Nous avons tenu pour les trois premiers, notre dernière en a finalement une ! Nous étions aussi contre la télé en fond sonore, et nous avons tenu ! Les enfants regardent un dessin animé par semaine, au maximum ! Je suis assez à cheval également sur l’hygiène alimentaire, et contre toute attente, les enfants n’ont jamais opposé de résistance lorsqu’on cuisine des légumes, limitons les sucreries, ou refusons qu’ils reprennent une part de gâteau !

Je crois cependant que nous ne sommes pas spécialement un couple bourré de principes. La seule chose que je souhaitais vraiment, c’est que notre vie de parents n’empiète pas sur notre vie de couple, j’ai toujours regardé avec désolation les familles dont les enfants font encore la loi à 22 heures ! Nous avons donc toujours maintenu un coucher avant 20 heures (sauf pour les nourrissons dont le rythme est plus archaïque !), et même lorsque nous voyons des amis, nos enfants ne rechignent pas à se coucher : c’est non négociable (contrairement à la télé ou aux sucreries, cités plus haut- sur lesquels nous sommes capables de lâcher du lest) !

S’il n’y avait qu’un seul principe en fait, c’est celui-ci : quand on dit non, c’est non ! Nous ne négocions jamais avec nos enfants !

Arrives-tu à consacrer du temps à chacun ? Comment ? Est-ce formalisé ?

Mon mari travaille beaucoup et est très fréquemment absent, c’est donc difficile de passer de longs moments tous ensemble. Chaque soir, je raconte une histoire aux enfants : nous sommes tous les cinq les uns contre les autres et c’est le meilleur moment de la journée ! Et quand mon mari est là, c’est lui qui prend un livre. Je m’assois alors sur un fauteuil en face du canapé et je les observe du coin de l’œil en tricotant : je retombe amoureuse de chacun d’eux !

Le week-end, nous faisons toujours une grande balade après la sieste, et ce moment tous les six est propice à la complicité, au défoulement, aux confidences ! Il y a ceux qui veulent rester à nos côtés et ceux qui veulent s’élancer 200 mètres devant : tout est possible ! Et nous profitons de ces moments pour admirer la nature qui nous entoure : en tous points, cela est vraiment bénéfique !

Parlons budget/habitude de consommation

Qui gère les comptes à la maison ? De quelle manière ? Y a-t-il un budget pour chaque poste de dépenses?

A la maison, c’est moi qui gère les comptes. Je fais les courses également, ce qui simplifie la vie car il n’y a pas besoin de communiquer sur le sujet : les moments à deux sont déjà bien rares ! Je ne planifie pas le budget, mais étant donné que j’achète toujours un peu les mêmes choses et que les enfants mangent beaucoup à la cantine, les dépenses sont relativement stables chaque mois. C’est surtout l’été qu’elles s’envolent !

Je prends beaucoup de plaisir à habiller mes enfants et choisir pour eux de jolies pièces de qualité. Récemment, j’ai découvert que je leur mettais toujours les mêmes pièces, deux ou trois pulls, quelques chemises/blouses, et que les vêtements qui dormaient en bas de la pile n’étaient jamais portés !! Pour ma dernière, j’ai donc limité la garde-robe au maximum : avec quatre enfants, les machines sont quotidiennes et finalement on n’a pas besoin de tant de choses ! Je revends facilement l’intérieur des placards sur Vinted !

Pour les remplir, j’aime beaucoup Cyrillus, Jacadi, Monoprix, mais je regarde surtout les concept store ou les petites marques qui proposent tout autant de jolies trouvailles : Blune, Carrément Beau, Emile et Ida, Condor, Gocco, Jodhpur, La queue du Chat… Je préfère acquérir une belle pièce que trois ou quatre de moindre qualité ! En revanche, je ne regarde jamais les collections hors périodes de soldes, je me fais trop de mal 🙂 Et j’achète beaucoup dans des vide-dressing Instagram, tout simplement !

Du temps pour soi/ questions plus personnelles

Prends-tu du temps pour toi ? Est-ce important pour toi ou non ? Comment ? Temps défini ou non ? Quelles sont tes activités ?

Prendre du temps pour moi est indispensable à ma vie de maman. Quand je travaillais à plein temps comme maîtresse à paris, ces temps-là étaient très rares et notre harmonie de couple et de famille s’en ressentait ! Puis j’ai travaillé à mi-temps et cela a fait « respirer » l’organisation.

Désormais, je travaille le plus souvent depuis chez moi, cela change encore la donne ! Je tiens une boutique en ligne d’articles de puériculture (aparté: je vous ai présenté une de ses créations dans mon dernier article favoris beauté), j’écris quelques articles notamment pour Maman Vogue, je fais la promotion de mon livre Au pied de l’estrade (dans lequel je relate mes chroniques de maîtresse en ZEP), et je travaille ponctuellement comme prestataire pour une société de formation auprès de cadres de grandes entreprises!

Comme je tiens les baguettes de mon emploi du temps, je prends donc en semaine la liberté d’accepter des cafés avec les copines, de lire quelques pages d’un bon livre sur mon canapé, de me connecter régulièrement sur Instagram, ou de savourer un café sans me presser !

Mais les revenus de mes différentes activités dépendant du temps que j’y consacre, moins je travaille, moins je gagne, et inversement ! L’équilibre entre vie personnelle, vie professionnelle, vie de maman et vie d’épouse est donc un vrai défi !

Quant aux week-ends, si nous passons beaucoup de temps en famille, la sieste reste un moment sacré ! Les trois hommes se reposent, les trois filles sont éveillées mais le silence est de rigueur dans la maison si nous voulons rester de bonne humeur jusqu’au soir ! Je ne peux supporter le manque de sommeil (d’autant plus que nous vivons actuellement avec un nourrisson) qu’à cette unique condition, sans laquelle j’aurais beaucoup trop souvent la migraine !

Quelles sont tes sources d’inspiration? Quel rapport entretiens-tu avec Internet/les réseaux sociaux ?

Je suis une maman très connectée, mais ce qui m’inspire le plus au quotidien, c’est bien ma propre vie ! Avec mon mari, nous attirons les ennuis comme des aimants. Allez savoir pourquoi… Du coup, il suffit d’ajouter un zeste d’humour à nos déconvenues du quotidien pour les transformer en véritables épopées ! Je prends donc beaucoup de plaisir à raconter mes aventures de maman sur instagram (Malou et ses loups). Mes abonnées et moi échangeons beaucoup !

Et comme je suis passionnée par la déco, en contrepartie je suis beaucoup de comptes de femmes de goût, qui rénovent des intérieurs, chinent et retapent de jolis meubles vintages, bricolent, créent, façonnent et transforment ! J’aime beaucoup aussi les jolis visuels autour de la mode, des produits de beauté, des activités pour enfants et des voyages !

Par manque de temps, je lis très peu de magazines papier, et je n’en achète jamais ! Mais quand je peux, je feuillète le magazine gratuit Bubble, distribué chez les boutiques partenaires du groupe Jacadi. Il regorge de bonnes adresses et d’articles branchés !

Je ne suis aucun blog au quotidien, faute de temps également, mais je lis beaucoup d’articles depuis des posts instagram ou depuis Google ! En matière de mode, j’aime bien les conseils vestimentaires de Anne, du blog Le dressing ideal et les articles burlesques de ma sœur Mathilde Au petit imprevu!

Mais quand les filles qui m’inspirent publient un nouvel article, c’est sûr, je fonce !

——————————————————————————————————————–

Nous arrivons à la fin de notre entrevue, un grand Merci Maëlle de t’être prêtée au jeu !!

J’espère que ce nouveau format d’article un peu plus long que les autres et plus personnel vous plaira, n’hésitez pas à me donner votre avis ici ou sur Instagram et à aller découvrir le compte si doux de Malou et ses Loups !

A très bientôt dans une deuxième entrevue pour découvrir une nouvelle invitée inspirante!

P

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :