A corps perdu!

Je te reconnais, toi, mère en tant que mère! Femme dont la maternité a modifié le corps à jamais! Même de manière infime (heureuse es-tu alors!!).

Je n’ai pas choisi d’être infirmière par hasard, j’ai de l’affection pour les gens, beaucoup de bienveillance quant à leur corps mais quand il s’agit de moi, c’est une autre histoire!

Ce matin, en me glissant dans une petite robe fabriquée de mes blanches mains l’année dernière je me suis dit: ah ouais d’accord!!! Bon…l’année dernière, c’était l’année dernière…et depuis l’année dernière mon corps a ENCORE changé et cette petite robe qui me plaisait bien me semble maintenant un peu (beaucoup) courte/petite!

Alors oui! Toute est subjectivité! L’image que l’on a de soi-même ne correspond jamais à l’image que l’on pense renvoyer ni à l’image que l’on renvoit ni à la façon dont elle est perçue.

Cela me fait penser à un topo sur la communication, entendu recemment:

“Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre.”

Mon corps de femme devenue mère

Au delà de la façon dont nous le percevons, il y a une chose sur laquelle nous nous rejoignons, nous, le club des mères (pas dit que le fait d’avoir plusieurs enfants y change quelque chose. Moi, le premier a suffit à faire changer la donne!). Notre corps a subit et subit encore d’incessantes transformations !!!

Nous avons pris 10, 20, 30 kg à chaque grossesse, nous les avons perdus (plus ou moins…avant d’avoir à tout recommencer! Dans la joie, ne nous y trompons pas!! J’ai adoré être enceinte et Dieu sait que j’ai aimé mon corps avec tous ses kilos et ses rondeurs), nous nous sommes raffermies puis distendues, nous en portons les marques même discrètes: vergetures, cellulites, peau un peu lâche -la peste- à certains endroits!! (La loi de la gravité parait-il? Loi qui d’ailleurs se nomme également Loi de l’attraction…Paradoxe!)

Injonctions!

Devant ce constat universel, on va nous dire: rééquilibrage alimentaire (le mot régime étant tombé en disgrâce), sport, hygiène au quotidien!!! Evidemment sur certains aspects évoqués plus hauts (impossible de les renoter, c’est au-dessus de mes forces!! Je plaisante, pas de panique, vous me connaissez!) tout cela fonctionne (sinon j’aurais 40 kg soit les 10 que j’avais à perdre après chaque grossesse, vous imaginez un peu?)!

Mais certaines de ces marques de la vie resteront à vie, témoins de notre état de mère. C’est comme ça!

Pour ma part, c’est un effort quotidien!!

Le bodypositivisme à tout va m’agace, je ne m’y reconnais pas. Tout simplement parce que je pense qu’il me faudra une vie à m’adapter à ces changements qui de toutes façons continueront de s’installer, de faire vivre mon corps. Ce corps dont les marques de la grossesse évolueront vers les marques du temps qui passe ( Étonnamment, je suis assez à l’aise avec l’idée de vieillir mais ça, nous pourrons en reparler dans 10 ans) .

Je ne laisse pas mon corps tranquille (lui non plus!), je m’en préoccupe et je ne lâche pas prise. Impossible de faire fi du regard de mon-très-proche, je le prends en compte et je ne suis pas dans un positivisme effréné!

Notre corps est en perpétuel changement!!!

Certain jours, je l’admire, d’autres je le tolère. Certains jours, il me faut manger plus que de raisons pour me sentir bien et d’autres, je prends la formelle résolution de bannir toute sucrerie (je vous conseille d’écouter à ce sujet le dernier épisode du podcast Manger: Pourquoi mangez-vous de la crème glacée quand vous êtes déprimées?)!! Il y aborde cette question justement. Pourquoi parfois ressentons-nous le besoin de manger, de se remplir le corps et l’esprit de nourriture. C’est passionnant!)

Parfois pour m’habiter et y vivre bien, il me faut du sport, du sport et d’autres fois encore, je suis incapable d’y aller.

C’est ça la vie! Pas celle qu’on peut lire sur les réseaux sociaux de nanas (au demeurant très intéressantes pour d’autres raisons) aux mensurations parfaites qui prônent le bodypositivisme et l’acceptation de soi à gogo!

La vie de mon corps, c’est ce perpétuel balancement entre amour , indifférence et rancœur. Entre acceptation et révolte. Entre résolutions et deuil de mon moi d’avant!

Ce que l’on doit accorder à son corps!

Alors j’ai peut-être avec lui une relation conflictuelle, mais il y a bien certaines choses que je lui accorde:

  • Mon corps est solide: il a porté la vie 4 fois et il s’est remis de 4 césariennes. Il est solide au quotidien, il ne me fais jamais défaut ou très rarement.
  • Je peux lui faire confiance: mes bras porteront mes enfants aussi longtemps que nécessaire, il n’a pas besoin de beaucoup de repos et me permet de trouver plus de moment pour me ressourcer!
  • Si il flanche, les signaux sont clairs, son langage est limpide et franc.
  • Il subit sans broncher mes prises et pertes de poids sans que cela ne détériore ma santé.
  • Et surtout, surtout: Il est exemple pour mes enfants, pour mon fils qui voit bien qu’un corps de femme évolue (et cela me semble important pour le futur…un jour!) et pour mes filles qui, j’espère, se souviendront qu’il faut y prêter attention, sans dramatiser, sans tabou mais avec pudeur.

La voie de la réconciliation?

Bon, honnêtement, à part une bonne chirurgie esthétique, certains aspects de mon corps ne changeront jamais, mon travail est donc du coté de l’acceptation de ces nouvelles caractéristiques physiques!!

L’acceptation, le lâcher-prise, une hygiène de vie possible à long terme sans excès. Pas de Yoyo, de plan alimentaire suivi sur un coup de tête. Du bon sens et de la bienveillance aussi.

Mais ça c’est un vrai boulot de chaque jour!


Si je n’étais pas une blogueuse en carton, je finirais bien par une question ouverte, qui alimenterait le débat, du genre: Et vous? comment habitez-vous votre corps? Mais je sais que nous avons toutes une façon différente mais commune de vivre ce sujet et je sais aussi que vous comprendrez mes mots.

Belle journée sans question donc! Je pense à vous!

P

NB: la photo principale n’est pas de moi mais de @caitregan.

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :